Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Le nom de ce blog est sans doute évocateur de notre "nachid el watani" tant décrié par le passé parce que, associé au pouvoir Algérien illégitime. Après des décennies de disettes. Je voudrais faire de cet espace, un coin où tous mes compatriotes et autres amoureux de libertés, de démocratie, ou tout simplement d'histoire pourraient s'exprimer librement. En ce sens, nous vous souhaitons la bienvenue. En hommage à Nacer Hachiche, repose en paix et à bientôt ! Pour garder le contact avec notre chère patrie : http://www.alger-presse.com/index.php/presse-fr


Fast-foods, les Algériens, savent-ils ce qu'ils mangent (source LeMaghreb)

Publié par The Algerian Speaker sur 5 Janvier 2014, 17:53pm

Catégories : #DEBATS A BATONS ROMPUS(hiwar bila houdoud)

La restauration rapide satisfait un besoin essentiel de notre société moderne et super active : manger vite. Les plats servis très rapidement, la possibilité d'emporter sa nourriture, et ce même sans quitter son véhicule, correspond aux attentes d'une clientèle sur-active et pressée.

Toutefois, il faut dire que les  scandales alimentaires se succèdent en Algérie. Les fast-foods et les usines de fabrication des produits alimentaires travaillent souvent dans de conditions douteuses. 

En effet, les  cas d'intoxication se succèdent,  les consommateurs algériens  ne savent plus ce qu'ils mangent ni d'où proviennent les produits qu'ils mettent dans leurs assiettes.  D'où proviennent  les viandes, poulets, dindes, saucisses, viandes hachées, charcuteries, œufs et autres produits laitiers douteux?  En Algérie, la  malbouffe est partout, Les contrôles sanitaires sont de plus en plus rares.

Il est vrai que les pouvoirs publics  ont mis en place des stratégies pour mieux contrôler les produits alimentaires non seulement finis, mais même les matières premières et les produits intrants.  Mais cela n'est toujours pas suffisant. Les fast-foods en font à leur guise ne respectant ni les lois, et encore moins les consommateurs. Mais à qui est la faute ? 

Le comportement alimentaire des Algériens a changé lors des dernières années. De plus en plus les citoyens consomment en dehors de chez eux. Pour preuve, les pizzerias, les restos ou les fast-foods. Ces derniers enregistrent en particulier une grande affluence.  Pour certains, manger une pizza ou un hamburger ou un panini  est devenu une habitude, s'ajoute à cela les prix abordables. 

Ils se régalent à déguster des plats tout prêts de tous genres négligeant les facteurs primordiaux, l'hygiène  et surtout l'apport calorique et nutritif de ces aliments largement déconseillés par les spécialistes car ce que nous mangeons a un impact direct sur notre santé à court et long termes.

La nourriture des fast-foods est en général, trop riche en gras, en sucre, en sel et en produits chimiques mais pauvres en fibres végétales et en vitamines car les plats sont cuisinés avec des graisses et des additifs alimentaires En plein centre-ville les fast-foods sont largement fréquentés tel est le cas dans la rue de Frères Abdesslami de Kouba  il est même difficile de se trouver une chaise dans l'un de ces endroits à partir d'une heure bien déterminée, où les consommateurs songent au meilleur moyen pour casser la croûte et se nourrir...

En effet, un simple tour dans certains fast-foods ouverts au public suffit pour constater que certains produits alimentaires, sensibles et périssables, sont souvent exposés à ciel ouvert ou à même le sol. Plus qu'une alimentation, le fast-food est aujourd'hui un style de vie : celui des gens pressés qui ne veulent pas perdre de temps autour d'une table.

Pour le consommateur, la priorité est plutôt accordée au profit financier et ce au détriment de sa santé inconscient des risques qu'il court. Le fast-food est l'un des créneaux dont les opérateurs n'ont subi aucune formation. Ils apprennent leur métier sur le tas et aucune pièce justificative n'est exigée lors de la demande d'autorisation d’exercer. Il s'agit en fait d'un projet économiquement rentable.

De nombreux vendeurs qui y opèrent sans aucune autorisation, se soucient très peu des conditions d'hygiène. Ce sont les aliments facilement périssables qui sont particulièrement dangereux. S'ils sont exposés à la chaleur durant une période prolongée, ces derniers se transforment en un champ fertile pour les microbes et autres microcosmes dangereux pour la santé.

La mortadelle, la mayonnaise, le ketchup, les conserves et les produits laitiers comme le fromage qui sont des produits largement utilisés dans la restauration rapide, voilà autant de produits qui constituent un danger potentiel en cas du non-respect des règles de conditionnement et de propreté. 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents